La poulette remotive ses troupes

Mon premier est un accessoire de jeu dont les faces sont numérotées.

Mon second est un instrument utilisé pour fendre le bois.

Quand on est précautionneux, on peut marcher sur mon troisième.

Mon 4ème commence l’alphabet.

Mon tout est le nom du dernier traitement de la poulette, depuis fin-juillet 2013, et ce pour une durée approximative de 3 mois, avec l’espoir de remotiver ses  gros glandus de  collaborateurs les ovaires.

T’as trouvé ?

(toi aussi, joue avec la poulette! envoie ta réponse en com’! 😉 )

Parce que le truc, c’est qu’après débrief complet des opérations de juillet dernier, Dr Fiv et la poulette se sont rendus compte que les ovaires cachaient bien leur jeu. Ils font illusion. Quand on interroge leurs collègues directs ( Melle FSH, Mr Oestradiol, Mme AMH, Mme Lh, Mme Progestérone…) ils donnent vraiment l’apparence de bosser normalement. (« Normalement »…on s’entend : ils n’ont plus la fougue de leur jeunesse, mais ils sont encore capables d’assurer). Et puis quand on les regarde à l’écho à l’irm d’un peu plus près, on voit qu’en fait, ils se la coulent douce. Ils ne donnent même pas la moitié de ce qu’ils seraient capables de donner…et quand la poulette voit ça, elle a un peu les boules. Car elle, elle ne les ménage pas, ses efforts, elle se donne corps et âme sur chaque campagne, sans relâche. Alors elle aimerait bien qu’ils fassent preuve d’autant d’enthousiasme qu’elle.

C’est pourquoi lorsque Dr Fiv lui a proposé, fin-juillet, en plein deuil d’embryon, de tenter cette nouvelle médication stratégie destinée à booster son équipe en vue de la prochaine campagne, la poulette a immédiatement été partante. Elle a même eu l’immense joie (1) d’apprendre qu’en même temps, ça allait booster sa libido…bon bon bon…ça lui fait une belle patte, ça…(doit-elle rappeler qu’elle est une poulette…SANS COQ -du moins, « charmant »-?!).

(1) Ndlr  : ironie…tu connais?!