Recette

Prenez une poulette, un coq motivé et patient, une dose de vide (d’utérus), un brin de sénilité (34 ans, l’début d’la fin), une pincée d’obscurité (les voies mal balisées de la coparentalité), un trait d’endométriose (ajuster à convenance selon que vous aimez les saveurs corsées ou non), un soupçon d’humour (il en faudra), une bonne cuillerée de larmes (prévoir du rab), une louche de temps (prévoir du rab), disposez le tout dans une cocotte résistante (du genre…qui résiste à TOUT), enfournez en mode « Aide Médicale à la Procréation » pour une durée indéterminée. Vérifiez la cuisson à l’aide d’une sonde d’échographie prise de sang lame de couteau que vous retournerez régulièrement dans la plaie  la préparation…vous obtiendrez une poulette aux hormones. Et peut-être même, qui sait, un jour, un/des poussin(s).

Et pour en savoir plus sur l’ingrédient principal, voir ici : http://lapouletteauxhormones.com/mais-qui-est-la-poulette/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *