C’est risqué, la vie de poulette

On ne croirait pas, mais si. On frôle la mort à chaque instant.

Hier soir, juste en sortant de chez la p’tite bouille (sa meilleure amie, tu suis?!), vers minuit, la poulette est interpellée par des cris chelous, quelques mètres en face. Stridents. Aigus. Du jamais entendu. Ca faisait à peu près : « kai kai kai kai », avec un bruit de grosse baston en arrière plan. Intriguée, la poulette traverse la rue pour voir de quoi il retourne. Dans la pénombre, elle aperçoit 2 formes qui s’agitent. Elle a la chair de poule (normal! c’est une poulette!). Elle s’approche. La bagarre prend fin. L’une des formes prend la fuite devant la poulette : un animal au pelage foncé, un peu long, avec une queue touffue (non! pas un homme! un ANIMAL, on a dit! t’as les idées mal placées!!!). Qui ressemble à un furet, sauf que c’est beaucoup plus gros. A un écureuil, sauf que c’est encore plus gros. Une fouine?! (forcément la poulette a immédiatement appelé la CIA p’tite bouille pour l’avertir du danger imminent. A cette heure-ci, la p’tite bouille a revêtu son imper, attrapé son calepin et, loupe en main, elle est sur le terrain, où elle mène une enquête sur ledit animal).

Après la bataille de fouines-belettes-martres (désolée, la p’tite bouille n’a pas encore les résultats des empreintes ADN), la poulette reprend sa route. 100m plus loin, une TARENTULE descend en rappel au bout de son fil (les cours d’escalades sont nocturnes pour les tarentules), NOIRE, HIDDEUSE sur le fond blanc d’une porte de garage. Effrayée, la poulette effectue un entrechat d’un style contestable, tandis qu’un son fleuri sort de son bec. Ca fait à peu près : « Oh put*!@¤#! » !!!

Ce matin. En rentrant de sa (1257 ème) prise de sang. La poulette marche tranquille derrière des collégiens. Attaque de pigeon myope (après les lapins crétins, le pigeon con). Arrondissement de dos, mouvement de tête funky pour éviter le projectile. Les collégiens crient un truc qui fait à peu près : « azy, là!!! » en se retournant pour suivre le volatile bigleux des yeux (le plus grand, dont le crâne a servi de pré-piste d’atterrisage, a les cheveux dressés comme dans les pubs Vivelle Dop). La poulette pense : « p!!! mais kesss ki aif, la-uissss?!!!!!! »*. Les collègiens et la poulette se regardent. Hilarité générale.

Non, vraiment, c’est risqué, la vie de poulette.

* Ndlr : traduction : « mince, mais qu’est-ce qu’il fait, celui-là? »!

Ndlr Bis : pour les news, consulter le billet « Fivera, fivera pas ».

Ndlr Ter : la poulette est inquiète. Ce matin à la 1ère heure sur Facebook, la p’tite bouille lui a envoyé la photo d’une fouine et lui a demandé, en commentaire, si la fouine mettait le chocolat dans le papier d’alu…(les empreintes ADN n’ont rien donné, elle ne la croit pas…pourtant, la poulette l’a vue, de ses yeux vue!!!). La poulette a peur de finir en hôpital psychiatrique.

Ndlr Quater : la poulette est allée voir « fouine » sur Google Images. Elle trouve que sur la 5ème image en partant de la gauche, on dirait la p’tite bouille quand elle est vé-ner. La ressemblance est frappante. A la différence que la p’tite bouille est allée chez le dentiste récemment pour un détartrage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *