La poulette aux hormones

Les aventures de Violette, serial fiveuse

Chronique d’une poulette en blouse blanche

Sa résolution de l’année étant de re-fiver, jusqu’à ce que mort s’en suive le succès vienne enfin couronner ses/leurs efforts, la poulette a repris allègrement les sniffades…et en attendant que ça bouge, elle s’occupe.

La poulette a rencontré récemment une sage-femme ostéopathe qui, au cours d’un rendez-vous « surprenant », lui a remis les idées bien en place…(et accessoirement, deux ou trois autres petites choses…). Elle projette de revoir Dr Acupuncture sous quinzaine, quand le temps sera venu de faire péter le champagne les premières injections…

La poulette a appris récemment que la formation qu’elle convoitait avait enfin été acceptée (ô miracle!), et qu’elle aurait donc la joie de partir en formation 3 jours fin-janvier, pour perfectionner ses connaissances/expériences de portage de poussins en écharpe et posséder enfin le titre de « Monitrice certifiée ».

En attendant, la vie continue à la maternité de la poulette.

Des jumelles naissent et restent 10 jours à la maternité parce qu’elles n’ont pas de maison où rentrer. Des jumeaux naissent et restent 1 mois dans son service parce qu’ils n’étaient pas attendus et qu’on ne sait pas si leurs parents sont capables de veiller à leurs besoins….(la veille de leur départ, la mère achève l’équipe en demandant si elle peut leur donner de la compote ou de la marmelade…). Une mère s’enfuit de la maternité sans son bébé parce qu’elle a peur de rentrer chez elle, auprès d’un mari pas très tendre. Des parents font la grasse-mat tous les matins et se soucient de leur bébé à partir de 17h seulement.

Et puis ces dernières semaines, la maternité de la poulette innove avec un concept exclusif : après la « Maternité amie des bébés »,  la « Maternité SANS LAIT ». Tu ne verras ça nulle part ailleurs. Plus de lait pour les bébés. Rien, nada, les tiroirs sont vides. C’est un peu comme une nouvelle version d’Halloween, mais en plein janvier : « Du lait ou la vie ». « Le sein, ou…rien ». En cette période de pénurie, c’est la guerre. Si par miracle, la poulette en blouse blanche met la main sur quelques flacons rescapés du précieux breuvage, elle les planque subrepticement dans ses poches/dans son vestiaire/dans un coffre-fort et les distribue avec parcimonie aux affamés qui braillent/hypoglycémiques qui défaillent plus nécessiteux. Et tant pis si les petits moustiques de 2 Kg sont alimentés avec le lait des gros poussins de 4 Kg. Et tant pis si la prescription médicale spécifiait que ce poussin-là devait recevoir ce type de lait-là…on lui donne ce qu’il reste. Personne ne cherche/trouve de plan B…mais le pire, c’est que personne n’a l’air de s’en soucier.

La « Maternité SANS LAIT », un concept VRAI. C’est inédit, c’est inouï, et c’est ici.

Et pour 2014, la maternité de la poulette planche sur un autre concept : la « Maternité SANS COUCHES ». (quelques week-ends de test déjà effectués en 2013).

This entry was posted on jeudi, janvier 16th, 2014 at 00:25 and is filed under Perso. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can leave a response, or trackback from your own site.

8 Responses to “Chronique d’une poulette en blouse blanche”

  1. Milie
    13:58 on janvier 16th, 2014

    ben dis donc… tu en vis des choses à ton travail !

    courage pour les sniffades.
    dis, si tu es en Ile de France, je suis à la recherche d’une SF ostheo…
    mais si ya pas de lait, ya pas besoin de couches non ?! ok je suis peut-être pas au point 😉

  2. Violette
    14:06 on janvier 16th, 2014

    Merci Milie,
    Effectivement, ce ne sont pas les anecdotes qui manquent!
    Pas de problème pour la SF ostéo, je t’envoie les coordonnées de la mienne en privé.
    A bientôt!

  3. Zapette
    22:15 on janvier 16th, 2014

    Pas de lait? Mais c’est quoi l’idée? Sois tu prends le sein soit tu crèves ??
    Bon courage pour les sniffades, j’ai bizarrement hâte de commencer l’expérience de snifer fin janvier.
    Déjà que j’ai envie de voler des bébés parfois dans la rue, qu’est ce que ça doit être pour toi à ton boulot!!
    Bises

  4. Violette
    18:54 on janvier 17th, 2014

    Zapette, c’est à peu près ça, l’idée, oui…(!)
    Tu verras, les sniffades ça simplifie pas mal la vie, au moins ça peut se faire partout et sans se faire « griller » (dans le métro, dans la rue, au ciné, au boulot…). Bon, on se suit, donc. Je pars en éclaireuse et je te balise le chemin, ok? bises! 😉

  5. Miss Impatiente
    19:25 on janvier 17th, 2014

    Cool pour la SF ostéo et la formation !
    Je croise fort pour ce nouveau traitement qui repart, c’est quoi la suite du programme ?
    Par contre, ce que tu racontes sur la maternité ne fait pas trop envie…
    Bises.

  6. Violette
    19:00 on janvier 18th, 2014

    Miss Impatiente, la maternité est en crise, comme le reste…mais à côté de ça, il y a plein de belles histoires, aussi.
    Et…on a reçu du lait hier, enfin!!! les affaires reprennent!!! 😉 bises, et merci! la suite du programme est à venir…si tout va bien…

  7. lamisskangourou
    11:34 on janvier 21st, 2014

    Eh ben, ta mater ressemble à la mienne apparemment :)
    Tu peux pas me voler un bébé abandonné, ou une paire de jumeaux? Promis je m’en occuperai le mieux possible!
    Bisous poulette!

  8. Violette
    23:14 on janvier 29th, 2014

    Misskangourou, tu bosses dans une mater toi aussi???
    Désolée, il y a des caméras de surveillance, ça semble un peu compliqué…;)
    Bises à toi!

Leave a Reply





XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>