La Fiv (Foetus In Violette) n°1 Bis, Dernier acte

Petit flashback : dans la saison précédente, la FIV n°1, les scénaristes avaient été très tordus…la poulette dirait même, « machiavéliques ». Si…souviens-toi : ils avaient imaginé que la poulette endurerait tout (la stim’, les prises de sang, les échos, la chasse aux œufs sous anesthésie générale, les gros sous à sortir…), tout ça sans protester du bec…mais que, sur les 4 œufs de sa récolte, il n’y aurait qu’un petit embryon de poussin. Ils étaient même allés jusqu’à faire durer le suspens en le faisant vivre 4 jours, et ne mourir qu’au 5ème…machiavéliques, vraiment. Et à l’époque, ça n’avait pas du tout plu…ni à la poulette, ni au coq, ni au public. Les fans avaient écrit pour protester contre ce dénouement tragique. Et ensuite la poulette s’était mise en grève…bon, bref. On l’a déjà dit.

Tiens, regarde! une petite liasse de feuillets est posée là, devant nous…c’est le scénario du dernier acte…voyons ensemble ce qu’il nous réserve cette saison-ci.

Vendredi 8 Novembre 2013. La poulette a bien dormi cette nuit, épuisée par la journée intense de la veille. Elle a mis son téléphone près de son oreiller car elle sait que ce matin, la poule biologiste va l’appeler pour lui révéler la suite du programme…

9h20. Le portable sonne. « Poule Labo FIV » s’affiche sur l’écran. Ok. L’heure du verdict. Grande inspiration.

– Allô?

-Allô? Mme Violette?

– Oui, c’est moi…

– Bonjour, c’est la poule du labo FIV…je vous appelle pour vous donner les résultats. 9 œufs ont été ponctionnés, 8 étaient matures et ont été micro-injectés, et nous avons ce matin 4 embryons de poussins. Nous vous attendons samedi à 12h pour le transfert.

La poulette remercie, salue, et raccroche. Elle respire. Elle prévient aussitôt le coq, la p’tite bouille, et quelques membres du fan-club officiel.

Samedi 9 Novembre 2013. La poulette et le coq sont sur le pied de guerre. Ils n’ont aucune nouvelle de leurs mini-poussins depuis plus de 24h, et se demandent à quelle sauce ils vont être mangés…(au pot???au vin??? yark yark yark).

11h45. Arrivée sur les lieux. Formalités administratives.

Midi. Passage au 4ème étage, Secteur Labo. La poulette et le coq sont installés dans une salle de transfert. Gros moment de stress. Les mini-poussins ont-ils passé la nuit? va-t-il, cette fois, y avoir une suite???…ils en sont à cette réflexion lorsque la poule biologiste entre dans la salle. Point sur le dossier. Surprise, en fait il y a finalement 5 mini-poussins!!! et le transfert va bien avoir lieu…ô soulagement! (nouveau record du monde d’apnée battu, cette fois en duo! ). On attend Dr Fiv. Avant son arrivée, la poulette briefe le coq sur le déroulement des opérations et la justification de son absence dans  la salle au moment M.

13h. Arrivée de Dr Fiv, qui fait une petite récap sur les mini-poussins transférés aujourd’hui : 2 mini-poussins, un qualifié de « bien », et l’autre de « moyen-bien ». Il invite la poulette à s’installer sur la table. Le coq s’éclipse.

13h20. Position de combat. Miss Sond’écho (chouette, une tête connue!), se joint à la fête mais aujourd’hui, elle change de tactique : sur le ventre, et c’est la poulette qui la tient pendant qu’elle officie. Dr Fiv passe à l’action. Une poule biologiste (bonjour, entrez, vous êtes la xième à voir la poulette à plume…que pensez-vous de la vue?!) apporte les mini-poussins sur un plateau. Après 2 tentatives (oui, l’anatomie biscornue de la poulette requiert un cathéter spécial , pourquoi faire simple?!), la poulette voit deux petites bulles blanches se faufiler au fond de son utérus. That’s it.

13h35. L’interphone  retentit : la poule biologiste a vérifié le cathéter, tout est ok!

13h50. Après un petit quart d’heure de repos, la poulette se rhabille et quitte la salle, pensive…

Voilà ce qui était écrit sur le scénario. Ah zut! t’as vu??? il manque les dernières pages…il parait que les scénaristes hésitent encore entre deux versions opposées…

La poulette ne sait pas ce qui serait écrit sur la toute dernière page…mais pour l’avant dernière, elle a son idée. On y dirait qu’elle penserait très fort à ces deux mini-poussins au creux de ses plumes…le soir au coucher…le matin au lever…qu’elle aurait tapissé son utérus de coton pour se faire douce et tendre, leur donner envie de s’y blottir…qu’elle aurait planté un panneau « Par ici, mes petits » pour leur indiquer le chemin, au cas où ils s’égarent…qu’elle aurait envie, pour eux, de poser ses mains sur son piano délaissé par tristesse depuis tant de mois…qu’elle aurait envie, pour eux, d’entendre les plus belles mélodies, de manger les plus délicieuses choses, de respirer les meilleures odeurs, de voir les plus jolies images…qu’elle se dirait qu’ils resteraient peut-être…ou peut-être pas…mais que, quoi qu’il arrive, l’espace d’un instant, elle aurait aperçu un petit trait de lumière, là-bas, tout au bout…alors que jusqu’ici, c’était le noir total.

Dans le noir, on n’évalue pas bien les distances…impossible de savoir si c’est encore loin ou pas. On sait juste que c’est là.

 

 

4 réflexions sur “La Fiv (Foetus In Violette) n°1 Bis, Dernier acte

    • Merci Miss Impatiente…si elle pouvait être aussi belle que la tienne! (comment t’y es-tu prise avec les scénaristes??? tu les as fait chanter???!!!) 😉 A bientôt!

  1. Tu sais ce que je te souhaite… Cela fait un bail que je te suis ici et ailleurs et ton parcours me touche beaucoup. Je croise donc intensément pour que tes 2 poussins se trouvent un endroit confortable au creux de ton ventre.

Répondre à Miss Impatiente Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *