La Fiv (Foetus In Violette) n°1 de la poulette – Etape N°1 : Stim’

La poulette n’a pas publié depuis un bail. Il lui a fallu un peu de temps pour digérer les évènements de Juillet et réussir à mettre des mots dessus…

Juillet 2013

Voici venu le temps (… « des rires et des chants »…oup’sss, non, on s’égare) d’attaquer la nouvelle campagne. La poulette se sent prête.

1er Juillet. Appel des principaux protagonistes : l’Oestradiol? présent! les ovaires? présents! la LH? (ndlr : une coexecutrice de l’Oestradiol, qu’on surveille d’encore plus près ce mois-ci, changement de protocole oblige…) présente!                                                                                                                                                                                                                                         Premier contrôle. Oestradiol à 118. Tout doux, tout doux…la sonde d’échographie reprend joyeusement du service… « Hey! salut, toi! ça fait longtemps qu’on s’était pas vus?! » s’exclame le v**** en l’apercevant. « Quoi de neuf? t’y vois quelqu’chose? »… « Hey! salut!  » répond la sonde. « ben écoute, ça a l’air pas mal, tout semble en ordre là-dedans!…j’reste pas, hein, j’suis pressée, on s’revoit dans une douzaine de jours? ».

4 Juillet. On est jeudi. La poulette part en week-end avec la p’tite bouille. Programme : 4-5h de covoiturage jusqu’à Bordeaux. Menu des réjouissances : le début du traitement de stim’ en soirée. Avant même de partir, en observant son matos, la poulette sait déjà que ça promet d’être folklo : nouveau traitement n’existant pas en stylo (Ménopur), ampoules et solvants à mélanger…et pas juste une ampoule, non (trop facile!), mais 4 ampoules à dissoudre dans 1,5 solvants…(elle se croirait au boulot!). 21h30…pause sur une aire d’autoroute. La poulette se lave les mains et s’enferme dans des toilettes crasseuses…déploiement de champ stérile, plateau, gants, manipulations diverses, injection…10 minutes plus tard, mission accomplie, elle ressort du bloc opératoire des toilettes épuisée, les plumes frisées sous l’effet d’un coup de chaud…les gens doivent se demander ce qu’elle a bien pu faire dans ces wc pour se mettre dans un état pareil…(!)

5-6-7 Juillet. Injections sans histoire tous les soirs dans…une caravane…(!). Si tu as fait plus original, amie fiveuse, la poulette te rembourse la différence!!! (en boites de Ménopur, seringues, aiguilles, compresses…au choix).

8 Juillet. Retour à Paris. 2ème contrôle. Taux à 130. L’Oestradiol vient tout juste d’ouvrir les yeux. Sa pote la LH, à 7,1, est réveillée depuis un moment, ils ne sont pas synchros du tout…danger! la poulette gagne donc le droit de se piquer 2 fois par jour au lieu d’une! (chouette!)

10 Juillet. 3ème contrôle. Taux à 242. L’Oestradiol est en bonne voie. A 1,4, la Lh reste bien sage grâce à sa dose quotidienne d’Orgalutran.

12 Juillet. 4ème contrôle. Taux à 490. L’Oestradiol décolle enfin, Euréka!!!! la Lh se tient à carreaux (2,6). Point avec Dr Fiv l’après-midi…la sonde d’échographie est de la partie. « Hey! comment ça va depuis la dernière fois?! »… »Ben écoute, c’est un peu faiblard, là…tes follicules sont pas aussi nombreux qu’on l’aurait espéré…5, 6…on n’aura pas plus, quoi… ». Douche froide. Les ovaires baissent les yeux, gênés…ils savent qu’ils n’ont pas été à la hauteur. La poulette est déçue.

13 juillet. 5ème contrôle. Taux à 721. L’Oestradiol grimpe, tout va bien à ce niveau-là. La lh se maintient (2,9). Rendez-vous avec Dr FIV demain pour un dernier contrôle écho débrief.

14 Juillet Matin. En sortant de sa nuit de boulot, la poulette saute dans le métro pour aller au cabinet de Dr Fiv. Jour férié. Les gens sont pas frais, ils ont festoyé. La nana qui s’assied nonchalamment devant elle et s’endort les jambes écartées a juste oublié de mettre un string sous son short en cuir ras la ****.  Elle a oublié l’épilation aussi, au passage…miam. La poulette est ravie de ce ragoûtant spectacle de bon matin. A l’arrivée, le cabinet est fermé, les volets sont clos…le patron ouvre la maison et fait chauffer l’appareil d’écho juste pour elle. On attend le verdict de la sonde d’échographie… « Bon, c’est toujours pareil, les gars, 5 follicules, on n’aura pas mieux… ». Ok. Sans surprise. Mais on y va quand même, car il faut avancer. Déclenchement prévu ce soir pour une ponction mardi matin.

14 Juillet Soir. C’est la canicule. Il fait 35°C. La poulette meurt de chaud dans son appartement ensoleillé. Avant de partir entamer sa dernière nuit de travail, elle se dit qu’il ne faut surtout pas qu’elle oublie sa boite d’Ovitrelle au frigo pour le déclenchement ce soir à 0h. Elle l’aurait bien mise dans son sac dès maintenant, mais vue la chaleur, impossible. 18h30 : la poulette part bosser. C’est en arrivant dans l’ascenseur de son Hôpital qu’elle se rend compte de la CATASTROPHE : elle a oublié sa boite d’Ovitrelle à la maison !!!!!!!! arghhhhhhhhhhh!!!!!!!!!!!! elle envoie un SOS à la p’tite bouille qui vient à son secours en rapportant la précieuse seringue à son travail. Sauvée! (merci la p’tite bouille!). A 0h pétantes, la poulette enfile sa tenue de camouflage et file se piquer au vestiaire… A 0h02, l’aiguille passe la peau pour la dernière fois. Done!

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *