La meilleure amie de la poulette

Aux premiers balbutiements de ce blog, il serait impossible à la poulette de poursuivre sans dédier un billet à cette personne si chère à son coeur, qui porte le surnom de « p’tite bouille ».

Il est parfois des rencontres inattendues, presque hasardeuses, qui débouchent sur des amitiés fortes et sincères. Ca tient à peu de choses. Une voix, une passion, des voyages…

Mais quand l’Est rencontre le Sud et l’Ouest réunis, quand la sagesse rencontre la folie, quand le nuage rencontre le soleil, quand la tristesse rencontre le sourire, c’est une vie entière qui s’en trouve changée.

A toi qui m’accompagnes depuis tout ce temps, qui m’as soutenue dans le pire, et attends avec moi le meilleur ; toi à qui je voue une affection et une tendresse infinies ; toi à qui je dois toute mon ouverture d’esprit, toute ma jeunesse d’esprit ; toi qui as fait et fais de moi une plus belle personne ; toi avec qui je parle verlan, avec qui je ris des pubs Oasis, toi qui la connais, la douleur, du doigt de pied cogné dans la table…

Ma gratitude à ton égard est ineffable. Je t’aime dans ton énergie, dans ta gourmandise, dans ton  » extrêmitude « , dans ton autodérision, dans ta « têtise » (têtue, bêtise… 😉 ). Merci pour ton amitié, ta complicité, ta fidélité, ta loyauté, aujourd’hui ici, demain peut-être ailleurs…parce qu’il faut savoir laisser partir les gens qu’on aime, quand le temps est venu, et que je te soutiens et te soutiendrai dans tous les choix que tu feras, vers ton bonheur à toi.

Je te dédie, à travers les pages de ce blog, même si je n’ai pas ton talent, l’une des choses que tu manies à la perfection, et dont tu fais ton arme la plus précieuse dans la vie : l’humour.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *