La poulette fait le bilan de l’année 2013

Récapitulatif du palmarès (exceptionnel) de l’année :

– une bonne vingtaine de consultations chez le(s) gynéco(s)

– une bonne vingtaine d’échographies endovaginales

– 1 Irm pelvienne

– 7 stimulations hormonales

– 32 prises de sang

– x injections d’hormones dans les plumes (impossible de dénombrer…plus d’une centaine)

– 4 inséminations intra-utérines

– 2 Fiv, dont une « qui ne compte pas » (what the f*ck?!)

– 2 anesthésies générales

– 6 embryons, 2 enterrés in vivo, 4 autres morts in vitro

– quelques milliers d’Euros en moins sur le compte en banque

– quelques kilos et poignées d’amour en plus (merci les hormones)

– 1 transfert d’embryons

– 10 siècles d’attente

– 10 000 tonnes d’angoisse

– 1 million d’hectolitres de larmes

– une confiance en soi réduite à niveau -15

– 3 collègues (sur 5) enceintes, accouchées, puis mamans

– une p’tite bouille partie vivre à 584 années-lumière km de Paris…

– un corps et un cœur tout cassés

Premier commentaire. Version cash. Elle a les boules, la poulette. Et en cette fin d’année, elle n’a pas eu besoin de sapin pour les avoir. Elle en a plein l’c*l Lulu, la poulette. Oui, la poulette est grossière aujourd’hui, c’est comme ça (tu remarqueras au passage qu’elle met quand même des astérisques pour ne pas choquer tes yeux délicats, ami lecteur).

« 2013, année de la b**se »…alors, maintenant que tu l’as bien b**sée (ça c’est sûr, c’est fait), casse-toi, 2013, casse-toi très très loin, aussi loin que tu peux. Laisse 2014 prendre le relai, en espérant qu’elle fasse moins de la m*rde que toi…

Deuxième commentaire. Version soft. La poulette se souviendra longtemps de cet après-midi  d’Août 2013 , où elle quitta la chambre de maternité de sa dernière collègue fraîchement accouchée. De son cœur qui saigna quand elle referma la porte derrière elle, devenant à ce moment-là officiellement la seule « non-mère » de son équipe…elle se souviendra longtemps aussi de l’attente, de l’espoir, du chagrin ressentis lors de toutes ces tentatives échouées. Elle se souviendra longtemps enfin du coq qui s’accroche malgré tout, des amies qui veillent…

Le moment du passage à l’an 2014 fut douloureux et irrépressiblement (furtivement) larmoyant, mais également entouré d’amour et d’espoir. La page est tournée. Il faut continuer d’avancer, et tenir, tenir, tenir…toujours tenir. Avec une pensée particulière de la poulette à toutes les « pmettes », consoeurs d’infortune aux pattes plongées dans le même marasme qu’elle.

Ceci était un message de la sécurité poulière. Savoir tenir, c’est savoir vivre.

12 réflexions sur “La poulette fait le bilan de l’année 2013

  1. Allez poulette, on est le 5 janvier. 2013 est derrière nous !!! 2014 s’accompagnera forcément d’espoir, de peur, d’illusion, de surprises, de rêve… et tout ça enveloppé dans une couverture d’amour. Bonne année. Sois heureuse autant que possible (et plus encore!). La bise.

    • Merci July. Le plus dur était de passer les fêtes…chose faite (fête…;) ).
      Maintenant, on repart sur de bonnes bases. Je te souhaite le meilleur à toi aussi…et avant cela, du courage, de la patience, de la persévérance.

  2. Salut Poulette,

    Quand je lis ton parcours et ce message, ça me fait vraiment de la peine, pour tout ce que nous devons nous infliger, tous ces traitements, et toute la souffrance psychologique qu’il peut y avoir derrière. Je n’ai pas encore fait de FIV et je sais que je n’ai pas encore atteint cette étape qui doit être hyper dure à vivre, mais je peux bien comprendre le désespoir dans lequel on se trouve parfois. Et le sentiment d’une année d’échecs.

    Le chemin est difficile pour nous, mais le jour où cette putain de 2ème barre rose sera enfin là (moi j’avoue que je ne me projette pas au delà du fait d’être enceinte), on sera les plus heureuses de la terre, et on aura pleinement conscience de ce que ça veut dire d’avoir la chance d’être mère.

    D’une poulette à une autre poulette : on va finir par les couver nos oeufs !!!!

    Allez je pense bien à toi, et puis pour les injures, ça fait du bien (moi je ne m’embête même pas à mettre des astérisques 😉

    • Merci, l’autre poulette! oui, le sentiment d’une année d’échecs, c’est ça, c’est bien ce qui laisse le plus amer. Mais la vie continue et, on espère, pour le meilleur…
      2014, année de la poule? :)

    • Merci Zapette! une année, oui, et une autre qui démarre, pour toi, pour moi…une 1ère Fiv pour toi, une deuxième pour moi…autant d’étapes à franchir sur le chemin. Serrons-nous les coudes! bises!

  3. Courage la Poulette. 2013 année de la baise, c’est fini fini ça y est. Pourvu que 2014 te soit douce et agréable, qu’elle marque enfin la fin de cette attente… J’te fais des bisous et te souhaite tout le meilleur pour cette année.

    • Merci madamepimpim. De la douceur…ce qui manque tant dans l’univers souvent violent de la PMA. Je t’en souhaite aussi, énormément, et j’espère que la prochaine sera la bonne pour toi aussi.

  4. Je viens de découvrir ton blog par celui de La Zapette.
    J’ai lu tes 2 derniers articles, je me retrouve dans tes mots et dans tes maux…
    Je n’ai pas le courage d’écrire mon propre blog, et puis je ne saurai pas quoi mettre dedans…, mais quand je te lis cela m’apaise. Alors voilà, sache que tu as une adepte de plus ! 😉
    On va lui mettre la pâté à 2014 !

Répondre à madamepimpin Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *