La poulette aux hormones

Les aventures de Violette, serial fiveuse

La poulette qui s’était fait clouer le bec…

Il y a 4 ans, et peu de choses, que la poulette n’a rien écrit sur ce blog. 4 ans de silence, comme pour conjurer le mauvais sort, comme pour préserver le miracle, ne pas lui donner un aspect trop réel, le laisser entouré de magie et d’espoir, le garder intact. Le bec cloué, la poulette…couic!

Il y 4 ans, presque jour pour jour, des petites cellules de vie étaient juste réunies pour tenter de former le plus beau des trésors.

Il y a 4 ans, presque jour pour jour, la poulette prenait son avion le cœur battant et gonflé d’espoir pour aller chercher ses « bébés », ses minuscules petites cellules de bébés…elle ne savait pas que, 8 mois plus tard, elle serait maman d’un petit P et d’un petit L…et ces minuscules petites cellules de bébés ne savaient pas que, 8 mois plus tard, la poulette serait leur maman.

Il y a 4 ans, presque jour pour jour, vers midi et quelques, la poulette gravissait pour la première fois les marches du perron de la clinique aux murs roses ; ce jour-là, elle accueillit au creux de son ventre deux petits astres parfaits, deux petits embryons de poussins…

Après, il y eut un bus jaune sur les routes tchèques, un avion de retour vers Paris…une douce et dure attente…une prise de sang positive, 3 petits numéros magiques sur la page d’un serveur de résultats de laboratoire…des barres roses sur des tests de grossesse…une frayeur rouge…deux petits clignotants blancs sur un écran d’échographie…l’annonce…les premiers clichés de profils…les premières petites « bulles »…les premiers petits coups…la découverte des sexes…le ventre qui s’arrondit, s’arrondit…les échographies « clandestines » au boulot…les séances de stéthoscope sur le ventre…les petits rendez-vous « monitoring » du mercredi…la frayeur des 33 Sa…la valise de maternité faite en catastrophe…la layette fraîchement lavée sur un étendoir…les doudous cousus avec amour par dessus le ventre proéminent…le montage d’un lit roulotte…l’arrivée des 37 Sa…le déclenchement…et le jour où tout prit son sens. Toutes ces années, toute cette souffrance, tous ces échecs, tout ce chemin…

Ce jour là…deux merveilleux petits poussins poussaient leur premier cri, accompagnés dans leur joli chemin par la plus merveilleuse sage-femme du monde, et entourés du coq, des collègues, des amies de la poulette…une naissance pleine de tendresse, « en famille »…ce soir-là, il  y eut des rires…des larmes…des encouragements…des mains bienveillantes dans ses cheveux transpirants de fièvre et d’efforts de poussée…des étreintes…des masques, et des yeux brillants au dessus des masques…deux petits cris fluets qui percèrent la nuit, deux petites bouches sur un sein, deux petits corps blottis l’un contre l’autre dans un berceau, des ballons « Baby boy » dans une chambre de maternité violette…une amie qui saute dans un avion, et une meilleure amie qui saute dans un train…

Depuis ce jour, chaque fois qu’elle les regarde, la poulette se souvient du miracle de leur existence. Elle se souvient de leurs petits yeux vifs, de leurs petits becs avides de lait, de leurs petits cous dodus, de leurs petites pattes grassouillettes, de leur petit plumage doux, de leurs petits cris d’oiseaux…chaque petit bout de ces poussins était un miracle. Du jour de leur arrivée, à aujourd’hui.

Aujourd’hui, les poussins ont 3 ans. 3 années de bonheur. Les premières tétées, les premiers câlins, les premières couches débordantes, les premières nuits à la maison, les premiers sourires, les premières nuits complètes, les premiers rires, les premiers mots, les premiers signes, les premières fièvres, le premier Nöel, les premières dents, les premières purées, les premiers pas, les premières bougies, les premiers bobos, les premiers pipis sur le pot, les adieux à la crèche, la première rentrée à l’école…

Que de chemin parcouru depuis ce matin d’automne 2015. 4 petites années si belles, si douces, si courtes…

De la poulette inconnue qui, un matin d’octobre, donna ses petites cellules pour aider une autre poulette inconnue (au bout du rouleau après un million d’inséminations intra-utérines, Fiv, injections, examens et protocoles de toutes sortes, et 5 années de maltraitance gynécologique) à devenir maman…à l’image de ces deux petits blastocystes rondelets sur l’écran d’échographie, devenus deux petits poussins pleins de vie et d’amour. Un zébulon fanfaron et un roudoudou calinou…le premier, vif et espiègle, toujours dans l’action, ultra-sociable, qui n’a pas sa langue dans sa poche. Le second, calme, concentré, affectueux, « mignonnement » empoté. Deux petits individus bien dans leurs baskets (oui, les poussins ont des baskets en 2019, ami lecteur…mets toi un peu à la page, enfin…!!!), avec leurs deux maisons, leur famille et leur mode de vie un peu atypiques.

La poulette n’en revient toujours pas…encore moins aujourd’hui, après un retour à l’endroit où tout a commencé…merci la vie, merci le don.

Brno, République Tchèque, 3 Novembre 2019…J0.

 68B08D3E-7595-4FE3-A466-906781B6889A

 

This entry was posted on dimanche, novembre 3rd, 2019 at 13:06 and is filed under Fiv-Do. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can leave a response, or trackback from your own site.

3 Responses to “La poulette qui s’était fait clouer le bec…”

  1. Carotte
    13:23 on novembre 3rd, 2019

    Ces petits poussins ont tellement de chance de t’avoir pour maman. Et je croise fort fort fort pour que cette magnifique bulle d’espoir grandisse et achève le tableau parfait dont tu as toujours rêvé. ❤️

  2. Miliette
    15:46 on novembre 3rd, 2019

    Oh comme cela fait plaisir de te lire et de deviner le bonheur entre les lignes !!

  3. Nath
    16:19 on novembre 3rd, 2019

    Oh!

    J’ai suivi tout ton blog en décalé mais n’ai jamais commenté (avec 4 ans de décalage…)

    Je suis ravie de lire de tes nouvelles!
    Vous tentez un troisième poussin si j’ai bien compris?

    Toutes mes pensées!

    Bises

    Nath

Leave a Reply





XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>