Va t’faire inséminer, poulette!

(Ndlr : ce billet fait suite au billet « Fivera, fivera pas »…)

C’est finalement 2 jours plus tard que la poulette va en savoir plus.

Si la campagne FIV était un peu trop ambitieuse pour les ovaires (en raison d’un trop fort traitement d’une trop forte pression qui leur avait fait perdre tous leurs moyens), lors du dernier contrôle écho débrief, ils avaient quand même de bonnes idées à exploiter. Ils en avaient 6, plus précisément : 4 bien matures, et 2 autres à mûrir encore un peu. Le plan B du patron, c’est de mettre à profit ces idées pour une autre campagne, histoire de ne pas les perdre…ce serait trop dommage. Il met donc la poulette sur le coup. Les ovaires l’ont un peu mauvaise. Dans un moment d’emportement, ils insultent même la poulette, lui disant d’aller se faire inséminer…(un peu plus tard, ils s’excuseront, confus…).

Vexée, la poulette les prend au mot. Aujourd’hui 17 Mai, elle va se faire inséminer. Pour la 5ème fois. Ou la 4ème « vraie », ça dépend comment on compte…(dans le lot, y’en a eu une un peu foireuse).

9h07. Sms de la pie du coq qui chante, matinal : « La préparation est dans la basse-cour. Je répète : la préparation est dans la basse-cour » ( le coq entre dans le jeu de la poulette. Il prend les choses avec humour…remarque : vaut mieux! ).

11h15. Départ poulailler, direction labo basse-cour. La poulette se sent un peu comme dans un remix de La Fontaine…vise un peu :

« La Poulette, ayant sniffé et piqué
Tout l’mois d’avril-mai,
Se trouva fort dépourvue
Quand la FIV fut venue :
Pas assez de folliculos
Un Oestradiol un peu faiblo.
Elle alla crier famine
Chez Dr FIV,  à l’officine,
Le priant de lui prêter
Quelqu’ovocyte pour subsister
Jusqu’à la saison nouvelle.
« Je vous paierai, lui dit-elle,
Avant l’Oût, foi d’animal,
Béta HCG au d’ssus d’la normale ».
Dr FIV n’est pas prêteur :
C’est là son moindre défaut.
Que faisiez-vous au temps chaud ?
Dit-il à son emprunteur.
– Nuit et jour à tout venant
Je fivais, ne vous déplaise.
– Vous fiviez ? j’en suis fort aise.
Eh bien! inséminez maintenant ».

Midi. Arrivée basse cour. Un peu d’attente…beaucoup de pintades qui se dandinent, de poules couvant poussin, des coqs venant parader…puis c’est son tour. Le biologiste (tu le reconnais aisément, c’est un coq en blouse blanche, qui a une crête plus grande que les autres) fait signer quelques brindilles à la poulette avant de lui remettre la préparation de grains.

Midi et quart. Retour métro. La poulette se remet en route, son précieux paquetage entre les plumes. Il faut en prendre soin, essayer de le tenir droit et de ne pas trop le chahutter…la poulette se dit que ça ne serait pas le moment qu’on lui pique son sac…(essaye un peu pour voir!)…le premier qui la bouscule, elle le réduit en brochette d’un uppercut  du bec! (boxing poulette…une poulette qui a faim de grains, c’est méchant. TRES méchant).(poulette ROUGE > mais pourquoi est-elle si MECHANTE?!!!).

13h. Arrivée cabinet Dr FIV. La poulette se met à plume et s’installe. Et là…insémination version « Haute-couture ». Un défilé en avant-première, sous contrôle échographique (même que la poulette, elle  a une place VIP…elle aperçoit le cathéter qui monte, et les petites graines équipées d’un GPS qui gravitent au fond de son utérus).

13h40. Point avec secrétaire Dr FIV. Règlement du forfait pour l’ensemble des consultations, échos, et actes médicaux de ce cycle…gloup’sss!  – caquètement de poulette choquée -. Après l’ère de la haute-couture, viendra celle de la fripperie (la p’tite bouille demandera plus tard à la poulette si elle a déja pensé aux spermatos d’occas’…mais non! NON! la poulette ne mange pas d’ce grain-là. En matière de graines de spermatos, elle a sa marque fétiche… »Maître Coq », que ça s’appelle).

13h45. Départ cabinet Dr FIV. Mission accomplie. A cet instant précis, la poulette se sent comme dans un remix de Corneille. Vise un peu :

« Nous partîmes cinq cent ; mais par un prompt renfort, nous nous vîmes trois mille 22 410 000 en arrivant au port » (comment ça, c’est quoi?…c’est « Le Cid », enfin! – oui, la poulette a des références littéraires…toi non, apparemment – ). 22 millions de grains. La poulette est rassasiée…mais elle  s’est tellement goinfrée qu’elle en a des crampes jusqu’au lendemain. Elle frise l’indigestion.

14h40. Retour poulailler. Le compte à rebours est enclenché. La poulette a 2 semaines pour fabriquer un p’tit oeuf. Enfin…2 semaines, ou bien une quarantaine…(si elle est vraiment gentille, la ferme lui accordera un délai).

Ndlr : maintenant que c’est fait, la poulette va devoir rivaliser d’ingéniosité pour faire passer le temps plus vite. Pour le lendemain, elle a déja trouvé : elle va à la nuit des insés musées.

2 réflexions sur “Va t’faire inséminer, poulette!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *